à la une

Les secours à l’épreuve

Samedi 6 septembre, on s’entrainait au stade des Tuffes en vue des Jeux Olympiques de la Jeunesse de Lausanne 2020. Mais ce sont les secours qui s’entrainaient !

Entrainement des secours

Les secours à l'épreuve - hélitreuillage au dessus du stade nordique des Tuffes

Les sapeurs-pompiers du groupe de secours en montagne et les gendarmes du PGM étaient présents, ainsi que l’hélicoptère de la sécurité civile. Pour tous, l’objectif était de prendre des repères pour coordonner leurs interventions avec les équipes des secouristes bénévoles du stade des Tuffes.

Pour l’équipage de l’hélicoptère, cet exercice avait aussi pour objectif la reconnaissance des différents lieux d’atterrissage. Il voulait également identifier les particularités de l’aérologie du stade avant les compétitions. Les conditions d’intervention sont particulièrement délicates en raison du flanc escarpé du sommet voisin, mais pas seulement. La présence du public et des installations temporaires, tels des chapiteaux, seront autant de difficultés supplémentaires en cas d’intervention durant les épreuves.

Pendant les JOJ comme durant toute l’année, le Peloton de Gendarmerie de Montagne sera en charge des interventions en alternance avec les sapeurs-pompiers. Trois gendarmes du PGM de Morez participaient à l’exercice, pour une opération d’hélitreuillage depuis la plateforme des entraineurs. Située à la base de la piste d’élan du tremplin, cette zone est à la fois escarpée et bordée par la forêt.

De leur coté, les sapeurs-pompiers étaient cinq à prendre part à cet exercice d’évacuation par hélicoptère. Pour eux, l’hypothèse était un athlète victime d’un malaise au sommet de la tour du nouveau tremplin des Tuffes. Dépose de l’équipe, mise en condition de la pseudo-victime (un mannequin arborant la tenue du ski-club de Prémanon), évacuation un à un des membres de l’équipe, puis du brancard accompagné d’un secouriste, et enfin du chef d’équipe, l’hélicoptère a effectué de nombreuses rotations pour se familiariser avec les lieux : “l’aérologie est assez difficile à cet endroit, du coup l’équipage de l’hélicoptère a préféré nous charger un par un, pour rester le plus léger possible”.

Les secours à l'épreuve - hélitreuillage depuis le sommet du tremplin des Tuffes

Organisation et formation

Profitant de l’occasion, le groupe des sapeurs-pompiers étaient également venu avec des membres en formation. En marge du ballet de l’hélicoptère, ils avaient pour objectif de se perfectionner aux manœuvres d’évacuation sur corde le long du pilier du tremplin : moins bruyant, mais tout aussi spectaculaire…

Les secours à l'épreuve - entrainement des sapeurs pompiers

De 9 à 16 bénévoles chaque jour

Durant les épreuves des Jeux Olympiques comme durant les entrainements, les bénévoles de Juraskievents seront présents chaque jour sur le stade. Fabrice Perret est à l’oeuvre depuis deux ans pour organiser la commission secours et les équipes de bénévoles spécialisés. Plusieurs exercices ont déjà eu lieu, comme lors des championnats du Monde de saut à ski féminin, en décembre 2018.

“Globalement, nous sommes 22 dans le staff médical, plus la protection civile en renfort. Chaque jour, durant toute la période des jeux, nous seront entre 9 et 16 à être présents sur le stade. Au vu des expériences antérieures, nous prévoyons entre quarante et cinquante interventions sur l’ensemble de la durée des jeux. Avec ce qu’on a vu des organisations précédentes, ce sera un tiers pour les athlètes et un tiers pour le public … et un tiers pour les nombreux bénévoles présents sur le stade pour l’organisation”.

Les secours à l'épreuve - septembre 2019 : la pseudo-victime était un mannequin portant la tenue du ski-club de Prémanon

Galerie photo complète

Pour voir toutes les images de cette matinée de travail, vous pouvez visiter cette galerie (lien externe)